L’aéronautique en pénurie de main d’œuvre

Maintenance aéronautique

Pour rappel, l’aéronautique en Pays de la Loire, c’est plus de 23 400 salariés et 130 établissements différents. Notamment avec deux sites d’Airbus, un à Nantes et l’autre à Saint-Nazaire. Environ 65% sont des établissements ouverts à d’autres marchés que celui de l’aéronautique

La Loire-Atlantique est le département qui regroupe le plus d’établissements (111) et de salariés (12 365) en aéronautique. De nombreux grands industriels et sous-traitants s’y sont implantés.

Avec 2 700 salariés à Nantes et 3 200 à Saint-Nazaire, les deux sites d’Airbus représentent 43 % des effectifs des établissements ligériens ayant l’aéronautique pour cœur de métier.
Les deux sites ont une fonction différente, celle de Nantes est un site de fabrication et celle de St-Nazaire d’assemblage.

Les différentes entreprises aéronautiques présentent dans le territoire ligérien collaborent pour développer la filière. Par exemple, Neopolia Aerospace à Saint-Nazaire est un pôle qui regroupe plus de 65 entreprises ligériennes. Cela permet à ces entreprises de transmettre leur savoir-faire afin de répondre aux besoins de plus en plus innovants.

Ralentissement du marché suite au Covid

Le secteur de l’aéronautique a été très touchée par la Covid-19. Arrêt du trafic international, mise en suspend des carnets de commandes.
L’année 2020 a été très dur pour l’industrie aéronautique. À la suite d’un rebond de l’activité en 2021 et 2022 qui est restée insuffisante, l’année 2023 s’avère prometteuse pour le secteur et en projet de recrutement.

Une vague de recrutement de futurs salariés

Pour continuer à monter en compétences et innover, le secteur de l’aéronautique veut recruter.

Par exemple, Airbus a déclaré souhaiter recruter 6000 personnes en 2022 dans le monde dont 1500 en France.
De plus, ils renforceront leurs effectifs avec 1500 intérimaires et 1500 stagiaires/alternants.
Le Groupement des industries françaises aéronautiques et spaciales (GIFAS) anticipe, quant à lui, jusqu’à 15 000 embauches cette année dans le secteur.

Avec le renouvellement des flottes mondiales, il y a une prévision de la demande qui s’élèverait à plus de 40 000 avions.

 « Airbus helicopters a signé un grand nombre de commandes et maintenant, il faut passer sur la partie production. On a aussi des postes d’ingénieurs qui s’ouvrent, mais majoritairement, ce sont des postes d’agents composites que nous cherchons actuellement », explique Nadège Lepinois, responsable des ressources humaines chez Airbus Helicopters.

Les formations proposées par iCube

Proposées par iCube et promut par la Région pour répondre aux enjeux territoriaux, ces formations répondent à un besoin du territoire ligérien.
Pour l’aéronautique, deux formations présentent dans le dispositif Visa Métiers Industrie réponds à cette demande des entreprises :

TP Stratifieur multiprocédés en matériaux composites le 19/09 à la Roche-sur-Yon
CQP Intégrateur câbleur aéronautique






Les articles qui peuvent vous intéresser

Actualités

En France, l’industrie est une filière d’avenir pour les jeunes

Le secteur industriel est déjà très riche en opportunités d’embauche et d’évolution de carrière pour la jeune génération. Les plans …
+
Actualités

Le Groupe Institut de Soudure à Montoir-de-Bretagne

Présentation de l’Institut de Soudure L’Institut de Soudure, avec 28 implantations en France métropolitaine, est un groupe entreprenant, apporteur de solutions, …
+
Actualités

Horizon 2030 : Industrie Verte ?

Cours des matières premières, coût de l’énergie, réglementation, fiscalité, concurrence internationale, nouvelle économie, révolution numérique : tous ces facteurs conditionneront grandement …
+